Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Guillermo Klein y Los Guachos : Live in Barcelona - suite

live-barcelona.JPGAprès trois disques new-yorkais avec son big band, véritable pépinière de talents (Seamus Blake, Mark Turner, Miguel Zenon, Ben Street, Kurt Rosenwinkel, Reid Anderson, Aaron Goldberg, Jorge Rossy... sont passés dedans à un moment), ce quatrième opus de Los Guachos a été enregistré lors de l'édition 2004 du festival de jazz de Barcelona (source : seo barcelona ) . Pour l'occasion musiciens new-yorkais, argentins et espagnols se sont mêlés à la fête. Le résultat est un orchestre de onze musiciens plus une chanteuse, avec trois saxophonistes (parmi lesquels les excellents Chris Cheek et Bill McHenry) et trois trompettistes, ou encore Ben Monder à la guitare et Jeff Ballard à la batterie pour ne citer que les plus connus de l'ensemble.

Musicalement, l'orchestre joue un jazz aux couleurs latines qui ne sonne pas "latin jazz". On s'approche plutôt de certaines ambiances à la Gil Evans (je pense à son disque Out of the Cool par exemple). Le plaisir est ainsi égal qu'il s'agisse des passages orchestraux aux arrangements particulièrement raffinés ou des solos fort variés des différents musiciens. L'ambiance est incontestablement ensoleillée mais a le bon goût de ne pas en rajouter au niveau rythmique, privilégiant l'aspect chantant des cuivres, de la guitare et du piano. Guillermo Klein prend ainsi le temps pour nous faire visiter ses paysages musicaux. Il ne s'agit pas tant de prendre un TGV rythmique (défaut récurrent du jazz latino), que de voyager mentalement entre différentes ambiances, des tours new yorkaises aux grandes étendues argentines en passant par quelques espagnolades à la mode jazz (Evans/Miles à l'horizon). Le résultat n'en est que plus remarquable et pourra donc ravir bien au-delà des cercles trop bien établis.

J'ai comme d'habitude ajouter de quoi satisfaire votre curiosité dans la radioblog, en espérant qu'elle refonctionne convenablement. Et, dans les jours ou semaines à venir, je rédigerai certainement une note complémentaire sur le label Fresh Sound New Talent et quelques unes de ses meilleures productions, histoire d'explorer un peu plus en détail ce "jazz réformiste" dont on n'a pas fini de parler.

Guillermo Klein y Los Guachos : Live in Barcelona, Fresh Sound New Talent, 2005

Écrire un commentaire

Optionnel